Mon métier de Doreuse Ornemaniste

Le métier de doreuse ornemaniste a infusé en moi de manière progressive. Ma sensibilité aux disciplines artistiques m'a conduite vers l’Histoire de l’Art et à l'obtention d'un DEUG Histoire des Arts en 1998. J’ai découvert ensuite au détour d’un Salon des Métiers d’Art le métier de « Doreur Ornemaniste », je me suis donc formée (Atelier du Bois Doré à Nantes) et ai obtenu un CAP de doreur à la feuille ornemaniste en 2000. Mon parcours dans divers ateliers m'a amenée à me spécialiser ensuite dans la restauration du patrimoine public ou privé (voir mon CV ici).

Aujourd'hui il existe environ 8 doreur(ses) ornemanistes dans la Région des Pays de la Loire. Ce sont de petites structures, composées en général d'un(e) artisan(e). Les bases de formation sont communes à chacun de nous mais nos parcours de spécialisation font que les prestations que nous proposons sont diversifiées (restauration, fabrication, décoration,...) et nos sensibilités

Les principales demandes qui me sont faites concernent des travaux de restauration d'objets du patrimoine public, civil ou religieux en collaboration avec différentes structures (mairies, Conservation Départementale des Antiquités et des Objets d'Art (CAOA), Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), Musées de France ou régionaux, ...).

La diversité des objets et de leur histoire, la collaboration étroite avec des métiers complémentaires rendent ce métier riche et passionnant.

Cadre-ombre.png